Les réseaux sociaux, du vent ou révolution

Voici une vidéo très bien foutue qui, à base de chiffres tape-à-l’oeil et de faits ahurrisants, risque de vous convaincre que les réseaux sociaux ne sont pas du vent.

Quelques exemples :

  • 96 % des gens de la génaration Y possède un compte sur un réseau social ;
  • Les réseaux sociaux sont l’activité numéro 1 sur le net, devant le porno ;
  • 9 mois pour atteindre 100 millions d’utilisateurs pour facebook contre 13 ans pour la télé. Etc…

Tout ca manque tout de même un peu de source pour pouvoir être vérifié… En tout cas, propagande ou pas, ca reste une vidéo bien réalisée.

Related videos : DidYouKnow, Future Of Communication


L’australie et la coupe du monde 2010

Je ne sais pas si vous avez vu une des trois vidéos ci-dessous. C’est une campagne que nous avons mis en place pour la fédération de foot australienne pour les qualifications de la coupe du monde 2010.

Contexte : l’Australie devait jouer contre l’Ouzbékistan, Bahreïn et le Japon. Autant dire que leur qualification était quasiment assurée. C’est pourquoi la FFA nous a demandé de créer une campagne poussant les supporter à aller supporter l’équipe nationale au stade.
L’idée : montrer que les équipes adverses s’entrainaient dur pour gagner.
La campagne : une série de trois vidéos virales qui n’avaient pas pour but de tromper le public mais de l’amuser et de faire parler des matchs à venir.

Les vidéos sont plutôt bien reçues avec à ce jour 419,514 vues pour la première vidéo et 275,072 pour la seconde. La troisième est sorti plus récemment et compte plus de 28 000 vues. En plus de ça, la couverture médiatique a été assez importante car les chaines de télé australienne ont diffusé les vidéos.

Vous en pensez quoi ?

Ouzbekistan :

Bahreïn:

Japon:

Twitter quand tu nous tiens

J’avoue être resté dubitatif lorsque Twitter est sorti. Je ne voyais pas vraiment l’utilité d’un tel service. Pour être franc je ne comprenais pas (et ne comprend toujours pas vraiment) comment des personnes peuvent Twitter sur leur vie de tout les jours. Un passage de la vidéo ci-dessous (qui est vraiment hilarante) résume bien ce que j’entends par la. Un homme arrive au taf tout en twittant : « Just got to work ! », 1 seconde plus tard « Sitting in my chair now », puis, « Anyone knows any good app for my iPohne ? », bref, vous avec saisi l’idée. Pourquoi quelqu’un voudrait connaitre de telles futilités? Faut-il être narcissique ou encore exhibitionniste pour twitter a tout va?

Puis, de plus en plus de personnes ont commencé à en parler. Pas surprenant vu qu’en un an, entre Février 2008 et Février 2009, le service à explosé de 1382%! Difficile de faire mieux ! En bon chef de projet qui se respecte, j’ai donc ouvert un compte, pour essayer.
Je ne twitte vraiment pas souvent mais je dois avouer que Twitter s’avère être un outil très performant en terme de veille et de marketing. En choisissant les bonnes personnes à suivre, on profite des dizaines de liens intéressants qui sont échangés chaque jour. Et pour une entreprise, il est très facile de se rapprocher de sa clientèle et de rendre en un temps record (JetBlue semble être assez douée dans cet exercice).
Il est aussi intéressant de constater une migration de certains bloggeurs en micro-bloggeurs (n’est-ce pas Tim :)). Certes l’information est certes moins creusée que dans l’article d’un blog, mais il devient beaucoup plus facile et rapide de diffuser l’information. Ça me parait être un bon complément au bloging traditionnel (j’ai beacoup de liens interessant a vous faire passer mais pas assez de temps pour vous les faire passer).

J’ai donc encore un grand bout de chemin à faire avant de devenir un véritable Twitter adict (le gars a twitté que quelqu’un était en train de le cambrioler alors que l’individu était encore dans la maison…), mais je dois avouer que ma vision de Twitter a bien changé.

Cauchemar sur Facebook

Les vols d’identité sur le web vont devenir monnaie courante. On ne réalise pas toujours ce qui peut être fait. Si vous voulez vous faire une idée rapide, voici l’effrayante anecdote de Mark Neely sur Facebook.
Pour résumer rapidement les faits, un de ses amis l’appelle un mercredi en fin d’aprem, tout affolé pour lui demander si tout va bien. La conversation continue et il se rend rapidement compte que quelqu’un est en train de hacker son compte Facebook. Cette personne se fait passer pour lui et grâce a une histoire tordue demande de l’argent à ses amis…

Il essaye de se connecter à Facebook mais le mot de passe est changé. Il essaye de renouveler le mot de passe mais l’adresse email associée à son compte Facebook est elle aussi changée…
Il essaye alors de contacter Facebook mais il ne peut trouver aucun numéro de téléphone. Il envoie des mails aux services de support mais n’obtiens que des réponses automatiques…
Il essaye alors de contacter la police. Ces derniers le redirigent vers d’autres services spécialisés qui se révèlent être de nouvelles impasses.
Il est 1h30 du mat, la pression monte…Ne sachant plus trop quoi faire il prend contact avec le professeur Dave Farber qui publie une newsletter à laquelle il est abonné. Par ce biais il reçoit de nombreux emails d’aide et un mail de Chris Kelly responsable « vie privée » chez Facebook lui disant qu’il a fait passer l’email et qu’une équipe s’occupe de son cas. Une heure plus tard son compte est suspendu. Ça fait un peu plus de 40h déjà que son compte a été hacké.

Ce n’est pas tout, Facebook le contacte par email pour confirmer son identité, une fois cela fait, il reçoit un email avec la procédure à suivre pour réactiver son compte. Il ne le fait pas tout de suite désirant avoir plus d’infos sur ce qui s’est passe avant de le réactiver.
Et la, il recommence à recevoir des appels de ses proches au sujet de la même histoire. Le hacker à renouveler le vol d’identité avant que Mark ne réactive son profil…

Vous savez le plus important. Je vous laisse lire la suite et les détails de l’article ainsi que le coup de gueule contre Facebook sur son blog (en anglais).

Mais où est Charlie??

On se souvient tous de ce jeu qui consistait à retrouver Charlie au milieu d’un décor surchargé.
Melanie Coles, une jeune artiste canadienne a créé pour son projet de fin d’étude, un Charlie de 17m de long sur le toit d’un immeuble à Vancouver. Le but à l’époque étant pour les internautes de le retrouver via GoogleMap: le Charlie 2.0. J’ai trouvé le concept vraiment sympa ; ça fait toujours plaisir de retomber en enfance.
Je pense que cette idée aurait pu être utilisée par Google pour faire du marketing viral. Ca donne en tout cas de belles idées pour des campagnes à venir.

Karizmatic - Ou est Charlie

Plus d’info sur son blog créé pour l’occasion.

Les nouveaux réseaux sociaux?

Je vous présentai il y a quelques jours l’action du collectif Improv Everywhere à Central Station NY. L’initiative a depuis inspiré de nombreuses personnes. 1000 participants se sont figées à Trafalgare Square le 16 Février dernier et de nombreux évènements seront organisés par Improv Everywhere Global dans les semaines à venir.


Deux jours plus tôt, était organisée pour la troisième fois, une bataille de polochon géante à San Fransisco. L’évènement a réellement bien marché. Du coup, « The Urban Playground Movement » a décidé de l’étendre à plusieures villes dans le monde. Pour ça, rendez-vous le 22 Mars prochain dans une grande ville près de chez vous (la liste est ici).

On assiste depuis quelques années, et de plus en plus ces derniers mois, à la naissance d’un nouveau type de réseau social à vocation non commerciale (pas pour très longtemps j’en ai peur…). Il s’agit simplement de se faire plaisir. C’est alors que l’expression plus on est de fou, plus on rit prend tout son sens…