Archive de Apple

Faut-il acheter l’iPad 2 ?

La question est sur toutes les lèvres après l’annonce de l’iPad 2 hier : “Alors ça y est, c’est le bon ? Je peux l’acheter ?” En fonction de vos attentes, notre article vous dira s’il faut que vous alliez faire la queue le 25 Mars.

L’iPad 1 et les évolutions de l’iPad 2

Faisons d’abord un récapitulatif des capacités de la machine. En juillet dernier, mon conseil par rapport à l’iPad était d’attendre afin que le parc d’applications intéressantes augmente et que les prix baissent. L’iPad 1 avait en effet de sérieuses lacunes :

  • Pas de lecture de vidéos en streaming ou en ddl (sauf youtube)
  • Obligation de passer par iTunes
  • Pas de caméras pour faire de la vidéo-conférence
  • Un navigateur web très perfectible

L’iPad 2 va un peu changer la donne puisqu’il intègre maintenant deux caméras. Au niveau du contenu, de nombreuses applications intéressantes sont sorties et certains sites de vidéo en ligne proposent maintenant des formats vidéos lisibles sur iPad et iPhone.

Plus fin et plus rapide certes, mais le seul apport notable de l'iPad 2 est l'ajout de caméras

-

Maintenant que les bases sont posées, on peut se demander pour qui est fait l’iPad 2.

1- Vous avez des problèmes d’argent – NON : bien que ce soit une belle machine, l’iPad reste un gadget qui ne remplacera pas votre ordinateur ou votre téléphone. Cela fait donc un appareil électronique supplémentaire qui justifiera difficilement son prix de 500 $.

2- Possesseurs d’iPad 1 – NON : Malgré les quelques améliorations proposées (plus fin, plus rapide et équipé de caméras), l’iPad 2 n’est qu’une évolution de l’iPad 1. Si vous possédez déja un iPad, vous pouvez passer votre chemin.

3- Pour travailler ou pour un geek power user- NON : +Continue Reading

Quand l’abondance de choix devient négative

Vous trouverez à la fin de cet article une vidéo très amusante dans laquelle Barry Schwartz traite du “paradoxe du choix”. Selon lui, l’abondance de choix serait négative pour notre bien être contrairement à la pensée populaire. En effet, cette surabondance entraîne de nombreux effets négatifs, comme la paralysie devant la multitude des possibles et le doute constant d’avoir choisi la mauvaise option.

Le choix dans nos vies entraîne le doute

Cette vidéo me fait penser à un paradoxe actuel dans le monde des interfaces graphiques. Dans le discours, +Continue Reading

Mobile : des résultats plutôt étonnants

Comscore vient de publier les résultats du sondage Mobilens qui évalue les parts de marché des différents smartphones en Europe et le résultat est plutôt étonnant. En effet, malgré tout le battage médiatique, on constate que le système de l’iPhone est toujours derrière Symbian le système de Nokia et Android derrière le “dinosaure” Windows Mobile.

l'iPhone et Android en moins bonne place que ce qu'on pense

Alors oui, la dynamique est bonne pour Apple et Google et oui, leurs utilisateurs sont de très bonnes vaches à lait, mais il me semble que la blogosphère a trop vite enterré les acteurs traditionnels du marché. Surtout que ceux-ci sont en train de réagir avec Windows Phone 7 pour Microsoft et des changements de têtes chez Nokia qui pourraient changer cette dynamique à moyen terme.

(via businessmobile)

Conseils pratiques pour définir vos gestes

Avec la démocratisation du tactile, de plus en plus d’applications remplacent les icônes par des gestes, considérés beaucoup plus 3em millénaire et fashion. Malheureusement, c’est souvent au détriment de l’utilisabilité de l’application. Voici quelques conseils tirés d’un article de TouchUsability et de mon expérience personnelle qui vous aideront à définir les gestes de vos applications :

1- Garder une interface intuitive

  • Faites des gestes qui ont un sens afin d’aider à la mémorisation. Par contre, ne visez pas des gestes que l’utilisateur pourrait trouver sans aucun apprentissage. C’est une mission impossible comme l’a montré une étude de Microsoft Research;
  • Appuyez-vous sur les standards et les gestes de vos concurrents pour faciliter l’adaptation à votre application. Quelques exemples : Windows 7Apple, BumpTop, SpaceClaim, 10/Gui.
  • … mais ne vous laissez pas enfermer, car peu de gestes sont vraiment maitrisés par une grande partie de la population. Si vous trouvez un geste qui est à la fois naturel et efficace et que vous pouvez le confirmer par des tests utilisateurs, gardez le.

Les gestes usuels définis dans une étude d'Intel

Espace détente #9

Allez les fatigués, on se relaxe, le weekend est bientôt la !

On commence cette édition avec une superbe animation complètement réalisée en images de synthèse. Ca date de 8 mois environ mais c’est vraiment propre et très bien réalisé. Ca fait donc son entrée dans le listing :


On continue avec cette vidéo qui rappelle vraiment “Where the Hell is Matt?”. Mais si celle ci fait parler d’elle c’est plutôt pour son originalité technique qui combine stop-motion et time-lapse. +Continue Reading

Mieux vaut attendre pour l’iPad

A mon retour de vacances, j’ai eu le plaisir de recevoir un iPad en cadeau. Voici l’analyse de l’utilisation que je fais de cet appareil après 1 mois d’usage. Entre un cadre photo numérique à 500 euros trop limité pour remplacer mon ordinateur et un produit magique et révolutionnaire, voilà ce que vous pouvez espérer en achetant la bête.

Un appareil qui a du mal à trouver sa place

Même si on met de côté les activités de création, l’iPad ne pourra pas remplacer votre ordinateur car il pêche largement dans deux activités essentielles : surfer sur le web et regarder des vidéos.

  • Trois points me font utiliser mon ordinateur quand je vais sur internet : le manque de Flash qui est vraiment gênant quoi qu’on en dise, la nécessité de taper souvent du texte pour naviguer (mot de passe, chercher sur Google, commenter une photo …) et la version iPad de Safari qui est vraiment perfectible. Sur ces points, espérons qu’Apple rectifie rapidement le tir dans les prochaines versions de l’iPad.

    Un clavier virtuel qui demande encore du travail pour Apple

  • Pour les vidéos, malgré l’interface très agréable d’iTunes et de Youtube sur iPad, il est naïf de penser que les gens achètent toutes les séries ou films qu’ils regardent. Il faut donc bien retourner sur son ordinateur si on veut télécharger. Apple va devoir travailler à une solution d’accès à du contenu vidéo abordable s’il veut satisfaire ses utilisateurs.

Tout de même des points encourageants

A côté de ces défauts, l’iPad est très intéressant sur trois points : les photos, les jeux et la lecture de support divers.

  • Au niveau des photos, l’iPad est clairement ce qui se fait de mieux. La qualité de l’écran est excellente, on peut facilement passer l’appareil à quelqu’un pour lui montrer une photo et même ma grand-mère peut regarder toute seule mes photos de vacances.
  • L’iPad est non seulement pratique pour jouer à des petits jeux, mais il excelle également dans un genre qui me plait particulièrement : les jeux d’aventures. On trouve notamment de vieux jeux comme Monkey Island 2 et des nouveautés très intéressantes comme Hector. Les jeux de voitures, et de stratégie semblent également bien se prêter à ce format et on va sûrement voir apparaitre beaucoup de jeux complètement novateurs quand les développeurs auront pris le pli.
  • Hector ou le renouveau d'un genre

  • J’ai été très déçu par iBook, notamment à cause de l’extrème pauvreté de l’iBook Store, mais trois applications m’ont rassuré sur l’avenir de la lecture sur iPad :
    • Marvel comics m’a fait retomber dans les comics en me donnant accès facilement à un énorme catalogue de nouveautés ou d’anciens numéros rares ;
    • Alice au pays des merveilles avec ses petites animations interactives illustre bien l’apport que peut avoir le support pour les livres jeunesses ;
    • De son côté, l’application Paris Match montre bien l’apport du multimédia et d’interactions très simples pour un magazine tout en offrant un excellent confort de lecture. Cela a bien rattrapé les déceptions de Sport Illustrated ou de Wired qui paraissaient pourtant très prometteurs.
    • Excellent travail de mise en page de la part de Paris Match

Au final, puisqu’il ne remplacera pas votre ordinateur pour la plupart de vos activités, je déconseillerais pour l’instant l’achat d’un iPad à toute personne ne possédant pas un gros compte bancaire. Je reste tout de même confiant pour la suite car, malgré sa jeunesse, quelques applications prouvent déjà l’intérêt d’un tel support.