Oblong : bluffant oui mais…

En ce moment, la vidéo de Oblong fait grand bruit sur le net. On y voit une personne manipulant des données à la manière de Minority Report, ce qui fait son effet. Sans renier l’intérêt de la technologie, je voudrais rappeler les limites de ce genre d’application :

- Encombrement de l’installation ;
- Problème de précision lié aux interactions en 3D (sans appui on a du mal à être précis);
- Fatigue liée à la position debout et aux grands mouvements de bras (remarquez que ca pourrait me faire perdre du bidon) .


g-speak overview 1828121108 from john underkoffler on Vimeo.

Ce genre de système restera donc réservé à des applications niches style présentation en publique, expérience immersive voir télécommande multimédia si on arrive à réduire les coûts de manière drastique. Pour le reste, je suis sceptique.




2 Commentaires

  1. Brieuc dit :

    Bien sur, tu peux être septique mais il s’agit là du 1er modèle du genre, imagine tous les progrès possibles (en terme de place, prix etc) qui arriveront au fur et à mesure.
    Je pense que toutes les technologies ont un temps d’adaptation avant de se trouver et de s’imposer sur le marché…

  2. Cedric dit :

    Effectivement, je pense que l’on fera de gros progrés en matière de prix et de place requise.
    Mon point était surtout de dire que le fait que la manipulation se fasse “dans l’espace” empechera de toute facon une utilisation longue et pour faire des choses précises. Ce genre d’interface ne pourra donc pas remplacer complètement les solutions d’aujourd’hui.

Participer à la discussion

Connect with Facebook






Ceci sera votre avatar par défaut si vous n’en possédez pas. Afin de pouvoir choisir votre image, créez votre avatar en quelques clics

.


Trackbacks

Auteur: Cédric Soubrié

Consultant en Expérience Utilisateur, je me suis spécialisé dans le tactile et la visualisation d'informations. Je donne également des cours pour promouvoir les méthodes de conception centrée utilisateurs. Voir mon profil LinkedIn.