Non le duo Souris/Clavier n’est pas mort

On parle beaucoup sur ce blog des nombreuses possibilités qu’offre le tactile, mais j’aimerais réagir à une vidéo “Le tactile va-t-il tuer la souris” pour signaler que NON le tactile ne va pas faire disparaitre notre bon vieux système souris/clavier demain. En effet, il existe encore de nombreux freins pour un remplacement complet.

La navigation

Ceux qui ont utilisé Windows 7 avec un écran tactile le savent, on en revient vite à brancher une souris et un clavier. En effet, le système de navigation n’a pas complètement été revu et c’est un vrai calvaire au doigt. Double cliquer sur un fichier, trier les dossiers, agrandir une fenêtre, chercher dans un document, tout ca reste extrêmement pénible. Et je ne parle pas de l’absence de mouse Over qui bloque de nombreuses fonctionnalités.

Il existe tout de même des initiatives pour repenser la navigation comme Pivot de Microsoft ou le travail d’Apple sur iPhone qui essaient de nous sortir de la classique navigation par dossier/fichier. Le concept d’interface zoomable est également en train de prendre de l’essor. Malheureusement, ces reflexions n’ont pas été intégrées à Windows 7 qui risque d’être l’OS dominant de ces prochaines années. Microsoft va peut-être apporter rapidement une solution à ce problème, mais je n’ai vu aucune annonce aujourd’hui.

La productivité

Beaucoup de gens passent 8h par jour à taper des mails, développer du code et rédiger des documents. Pour ces tâches, la productivité est beaucoup plus importante que l’intuitivité et le côté fun. Je vois deux grands défis sur ce point :

  1. Les claviers virtuels : ils manquent d’un retour haptique qui permet de taper extrêmement vite en faisant peu d’erreurs. Ce point sera peut être réglé dans quelques années quand les technologies comme TouchSense seront démocratisées ou quand les systèmes de changement dynamique de taille de touches et de correction automatique seront arrivés à maturité. Je vous conseille à ce sujet l’excellent article de Gizmodo sur de nouvelles formes de saisie de texte.
  2. Le manque de raccourcis clavier : Microsoft a proposé un système de flick dans Windows 7, mais cela ne suffira pas. On voit également apparaitre l’idée de menus apparaissant quand l’utilisateur pose sa main sur l’écran ou tout simplement affichés en permanence près de la main gauche de l’utilisateur. L’idée me parait plus prometteuse, mais il va falloir trouver une liste de commandes essentielles suffisamment réduite et cohérente entre les applications.

A ce propos, je suis très curieux de connaitre les impressions de ceux qui ont pu utiliser iWork sur iPad pendant un certain temps. Les avis semblent partagés.

L’ergonomie du poste de travail

Quand on passe 8h par jour sur un ordinateur, le problème de la position du corps devient essentiel. Les écrans qui sont vendus aujourd’hui en magasin sont vite gênants car l’utilisateur doit soulever son bras en permanence, c’est ce qu’on appelle le phénomène du “Gorilla Arm”. Des recherches sont faites sur de nouvelles formes de bureau qui éviteraient ce défaut et certains comme 10/GUI proposent même de séparer l’écran de la surface d’interaction pour permettre à l’utilisateur de poser ses mains sur la table. C’est prometteur, mais encore une fois, ce ne sont pas des systèmes que l’on trouve aujourd’hui à la FNAC.

-

La démocratisation du matériel

Le matériel devient de moins en moins cher et le prix d’un écran tactile est aujourd’hui très proche d’un équivalent non-tactile. On peut donc se dire que tout le monde aura accès au tactile d’ici peu, mais il faut se rappeler que de nombreuses administrations utilisent encore le minitel, Windows 98 et des souris à boule. Même si les problèmes cités précédemment trouvent une solution rapidement, vous risquez de continuer à travailler avec une souris encore un certains temps.

Attention, je ne suis pas en train de dire que le tactile est juste une mode passagère. Il existe déjà de nombreux cas d’usage où les écrans tactiles ont une grande plus-value comme l’accès à de l’information en mobilité et dans des lieux publics, ainsi que les applications de loisir ou ciblant des populations âgées. Je voulais juste rappeler à certains que le duo souris/clavier est loin d’être mort et enterré.




Tags:

Pas encore de commentaires

    Auteur: Cédric Soubrié

    Consultant en Expérience Utilisateur, je me suis spécialisé dans le tactile et la visualisation d'informations. Je donne également des cours pour promouvoir les méthodes de conception centrée utilisateurs. Voir mon profil LinkedIn.