L’ère de la navigation par facette

Le concept de navigation par facettes est en train de se démocratiser sur de nombreux sites internet. Ces interfaces sont basées sur l’idée que chaque objet possède des facettes ou propriétés et que les utilisateurs vont regarder ces objets sous la facette la plus adaptée à leurs besoins. Comme un diamant que l’on regarde sous différentes facettes. L’idée parait évidente au début mais elle devient très puissante quand on la maîtrise vraiment. Voici un petit tour d’horizon des possibilités offertes par ce concept.

Faire des recherches complexes facilement

La première utilisation des facettes, qui s’est rapidement répandue sur les sites de ventes en ligne comme Yahoo Shopping, est la capacité de filtrer afin de retrouver facilement un objet dans une masse de données importante. Des requêtes comme : “chercher une robe de type bandeau conçue par Calvin Klein” devient très rapide avec ce type d’interface. Les filtres se mettent à jour au fur et à mesure et nous présentent le nombre de résultat que l’on va avoir ce qui permet d’être guidé pendant la recherche.

Recherche d'une robe grâce aux facettes sur Yahoo Shopping (recherche étrange de ma part...)

De nombreux sites utilisent aujourd’hui cette idée avec plus ou moins de succès. L’interface Freebase Parallax pousse à fond le concept de facette alliant de nombreux filtres et la possibilité de représenter les objets sous forme de liste, carte ou chronologie. Malheureusement, les possibilités sont tellement grandes qu’on se sent rapidement perdu, un bon exemple de liberté contre-productive.

Les présidents américains positionnés selon leur lieu de naissance grâce à Freebase

Les travaux de Moritz Stephaner sont peut-être les plus convaincants sur le sujet (naviguer dans les prix nobel, gratte-ciel). Sa façon de représenter les filtres permet de ressortir énormément d’informations que l’on n’aurait pas eues en regardant juste les données de base. “Tiens, il n’y a pas de prix Nobel Allemand après la 2eme Guerre Mondiale alors qu’ils étaient plutôt dominants avant cette date”. Le genre d’interface qui vous pousse à explorer les données encore et encore.

Grouper pour mieux visualiser

Une autre utilisation des facettes est la possibilité de grouper les objets. Dans le logiciel iPhoto sur Mac, par exemple, les photos exposent 3 facettes qui permettent de les grouper : lieu de prise de la photo, personnes présentes sur la photo, évènement lié à la photo. A chacun de ces groupements possibles, Apple propose une visualisation différente qui permet de représenter au mieux les groupes créés.

Les 3 affichages de iPhoto en fonction de la facette choisie (lieux, personnes ou évènement)

Le concept de groupe peut devenir extrêmement puissant si on les voit comme des entités à part entière qui ont eux-mêmes des propriétés liées aux objets qu’ils regroupent (moyenne, valeurs extrêmes, variance…). Il serait alors très simple de connaître, par exemple, le prix moyen (propriété) des gratte-ciels américains (groupe) ou le plus haut bâtiment construit dans les années 80. Je n’ai pas encore vu un site utilisant cette idée, mais ça ne saurait tarder.

Le concept de facette est donc aujourd’hui de plus en plus répandu et même les plus grands comme Microsoft et Google s’y mettent mais je pense qu’il n’a pas encore montré tout ce qu’il avait à offrir. La principale difficulté aujourd’hui est surtout de récupérer et d’organiser les données correctement, tout le travail fait autour du web sémantique en ce moment. Quand ce travail deviendra plus automatisé et abouti, les concepteurs pourront explorer plus librement une piste qui me parait très prometteuse.




Tags:

1 Commentaire

  1. Clémentine Havrez dit :

    Ça me rappelle des souvenirs tout ça :D

Participer à la discussion

Connect with Facebook






Ceci sera votre avatar par défaut si vous n’en possédez pas. Afin de pouvoir choisir votre image, créez votre avatar en quelques clics

.

Auteur: Cédric Soubrié

Consultant en Expérience Utilisateur, je me suis spécialisé dans le tactile et la visualisation d'informations. Je donne également des cours pour promouvoir les méthodes de conception centrée utilisateurs. Voir mon profil LinkedIn.